BeObank Brico MasterCard

Brico : BeObank propose cette carte de crédit très avantageuse pour les clients fidèles du magasin Brico

banneer-beobank

beobankDécouvrez ci-dessous la carte de crédit MasterCard Brico proposés par la banque BeObank. Celle-ci est très populaire pour les petits bricoleurs et très avantageuse. Elle ne coûte que 5€ /an.

Une MasterCard idéale si vous faites souvent vos courses chez brico? Vous recevez en permanence 2% de réduction sur vos achats chez Brico et 0,5% de réduction sur vos autres achats. Et vous profitez automatiquement de 4 assurances : Assurance achats, Garantie prolongée, Safe online, Indemnité quotidienne en cas d’hospitalisation. Et tout cela sans être client Beobank nécessairement.

Quels sont les avantages de cette carte par rapport à une carte de crédit Beobank classique?

Vous recevez en permanence 2% de réduction sur vos achats chez Brico et 0,5% de réduction sur vos autres achats. Et vous profitez automatiquement de 4 assurances : Assurance achats, Garantie prolongée, Safe online, Indemnité quotidienne en cas d’hospitalisation.

Dois-je déjà être client de Beobank ?

Non, ce n’est pas nécessaire. Vous n’avez pas besoin d’un compte Beobank pour pouvoir demander une carte de crédit Beobank.

Puis-je procéder au remboursement échelonné de mes dépenses ?

Oui, c’est parfaitement possible. Vous remboursez mensuellement 1/18e ou 1/20e (selon le montant de votre ligne de crédit) de la réserve financière utilisée, avec un minimum de 25 €3.

Puis-je aussi rembourser mes dépenses en une fois ?

Bien sûr. Le montant total de vos dépenses apparaît sur votre extrait mensuel. Vous pouvez, ensuite, revenir à tout moment aux paiements échelonnés.

mastercard-brico

Frais et caractéristiques

Cotisation : 5€ /an
Remboursements échelonnés
Carte en plus : 5€ /an
TAEG : 12,49%
Limite : 3.000€

Notre avis : Nous conseillons cette carte pour les personnes qui aime bricoler. 

  • Jusqu’à 250€ de réduction/an sur
    vos achats chez brico.
  • Assurances exclusives
Attention, emprunter de l’argent coûte aussi de l’argent*